CF web 4.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CF web 4.0

Message par CharlesTrojani le Mer 15 Déc - 14:19

Centre Formation web 4.0 civil libre
Définition :

Le Centre de formation web 4.0 civil libre assure :

- l'accompagnement, grâce aux options sociales de l'e-santé, d'un apprenti par un de ses collectif web 4.0 (acteurs ; pilotes ; cadres) civil libre d'un de ses OS web 4.0 civil libre.

Le couple (apprenti ; collectif web 4.0) doit évoluer dans un cadre légal, sécurisé dans la transparence grâce au tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir) démocratiquement élu par le Centre de Formation web 4.0 civil libre ainsi que rendu public pour tout un chacun dans son site web 1.0.

Le collectif web 4.0 doit avoir :

- la posture d'écoute ;
- la capacité à observer ce qui se manifeste ;
- la capacité d'intervenir au bon moment ;
- la capacité d'intervenir au bon niveau ;

par le diagnostic de la situation comme par la recherche d'options ;

- la capacité d'aider son apprenti, dans une période donnée, dans le couple (rue ; web) d'OS web 4.0 du Centre de Formation web 4.0 civil libre ;
- la capacité d'aider son apprenti à franchir différentes étapes (moments clés) afin d'atteindre l'objectif que l'apprenti s'est fixé.

La formation web 4.0 civil libre de base
vise l'accompagnement d'une apprentie dans la mobilisation de ses propres ressources, la recherche comme la mise en oeuvre de ses propres solutions, la promotion comme la défense du respect, de tout un chacun, pour faciliter la maturité, de tout un chacun, pour faciliter l'émancipation de l'apprentie (y compris vis-à-vis du collectif web 4.0).

Cette stimulation de l'endogène (émancipation de l'être) constitue la particulariter de la démarche de la formation web 4.0 civil libre. En opposition aux politiques des propriétaires de couples (biopuces ; citoyen).

L'expression "collectif web 4.0" est employée lorsque le(s) cadre(s) accompagne(nt) une équipe (acteurs ; pilotes) dans le cycle de développement personnel de l'apprenti.

Les interventions du cadre se passent au niveau du système constitué par :

- les personnes en relation (apprenti ; collectif web 4.0 civil libre) ;
- l'interfaces des autres (systèmes/équipes) de l'e-santé ;

avec lesquelles le Centre Formation web 4.0 civil libre intervient.

Dans un sens plus restreint, on parle également de recherche de la cohésion d'équipe ou de team building.
*************************
Le mentorat est légèrement différent car il suppose de la part de l'accompagnant une position haute, un statut de guide. Le mentor est en position haute sur le processus de changement, mais en position basse sur le contenu pour aider le client à progresser en autonomie.

Nous devons cependant éveiller l'attention sur le fait que la francisation officielle de coaching soit mentorat.
*************************
Il faut distinguer la formation web 4.0 civil libre aussi bien du conseil que de la psychothérapie.

Il faut d'ailleurs aussi la différencier de certaines idéologies qui déclarent l'utiliser :

Certaines sectes, certains mouvements se déclarant religion comme certains mouvements se déclarant philosophiquement laïque, imposent leur formation web 4.0 civil propriétaire, ou proposent leur formation web 4.0 civil propriétaire, pour recruter de nouveaux adeptes dans la nanosanté (vu la nature, la richesse des ressources, tant mises en oeuvre que produites).

Ces mouvements l'utilisent comme un moyens d'auto-suggestion ou de manipulation, à des fins contestées.

En effet, la formation web 4.0 civil libre (de base) doit se distinguer du conseil comme de la thérapie :

- le collectif web 4.0 civil libre ne se substitue jamais à l'apprenti dans le choix de meilleurs comportements (c'est l'apprenti qui choisi).

- le collectif web 4.0 civil libre ne dicte pas des recettes même éprouvées à l'apprentie (on n'impose pas à l'apprenti, on propose de tisser scientifique).

- l'apprenti est respecté pour faciliter sa maturité pour faciliter son émancipation comme le patient est son propre thérapeute.

- la formation web 4.0 civil libre (de base) est un moyen au service d'une progression, le collectif web 4.0 civil libre agit comme un facilitateur du changement.

Lors des séances, le collectif web 4.0 civil libre va s'appuyer sur les ressources de l'apprentie pour bien la placer dans l'action.

L'apprenti se projette alors dans le futur pour élaborer une stratégie avec le collectif web 4.0 civil libre, en aucune manière l'apprenti ne doit se justifier de ses actions manquées car ce sont ses ressources qui forgent son expérience.

Il s'agit d'une conduite "accompagnée" du changement, au bénéfice d'une amélioration, attendue pour être durable.

Celle-ci est avant tout établie au travers d'une auto-étude du comportement (guidée par l'extérieur) puis de changements dans les représentations (mentales) de l'apprenti.

Historique
La formation web 4.0 civil libre (de base) est un secteur en émergence pour lequel subsistent de nombreuses zones d’ombre, de nombreuses questions. Parmi celles-ci, quelles en sont les origines ?

Une remarque immédiate s’impose :

a priori, ce ne serait pas une technique nouvelle mais les avis divergent.

Pour certains, on pourrait ainsi remonter au Ve siècle avant J.C. avec Socrate. Celui-ci, précurseur de la « maïeutique » (ou l’art d’accoucher les esprits), pourrait être reconnu comme le père de la formation web 4.0 civil libre.

Les « éminences grises », les « confesseurs » voire les « fous du roi », au Moyen Âge, à la Renaissance, pourraient s’en rapprocher.

Pour d’autres, l'expression « collectif web 4.0 » serait tiré du latin « collectus ». Ici est fait allusion à la période où existaient des voitures pilotés par un « cocher avec équipage » : ces derniers accompagnait les passagers à leur destination.

Pour étayer cela, on peut également faire un lien avec le XIXe siècle :
en effet, dans le domaine culturel (théâtral, lyrique et cinématographique), le pilote était déjà un accompagnateur, un soutien pour les acteurs.

L’unanimité se fait en revanche pour dire que la formation web 4.0 civil libre actuelle est connue pour son concept issu du bénévolat (patients ; familles ; amis ; ... ; praticiens de santé) construit pour que tout un chacun puisse faire écho aux sciences, en attendant l'écho des sciences.

Bonjours à tout un chacun,

Dans le web symbiotique, l’Open Source qui quête, à un rond point, dans une ruelle étroite comme mal éclairée, a à éveiller l’attention, de tout un chacun, pour ne pas rester exclu, l’intérêt est d’éviter de rester blâmé, stigmatisé, par les expérimentés (depuis plus de cinquante années) qui chercheront toujours à étouffer, détruire, les voies qui les déranges dans le web symbiotique en apprenant à tisser scientifique.

Dans le web symbiotique, notre désir est de participer à toute action facilitant la sortie des micro-sociétés schizophrénique de l’ombre.

Par le kernel de l’OS web 4.0 (symbiotique), grâce au tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir) c’est possible.

Les libristes du web 4.0 observent le développement de la brevetabilité du vivant.

Quand est-il du couple (biopuces ; citoyen) évoluant dans les sectes du web symbiotique depuis plus de 50 années ?

Les libristes du web 4.0 étudient l'impact du tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir) :

- du voisinage environnant ;
- de la culture des sectes (du web symbiotique) ;

dans votre façon d'apprendre (l'Art d'apprendre) à tisser scientifique pour tout un chacun.

Le PROJET DE LOI relatif aux DROITS et à la PROTECTION des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques et aux modalitées de leur prise en charge semble être écrit, par le gouvernement Français, pour renforcer l'action des CPP ainsi que pour responsabiliser socialement les autodidactes du Corps médical Français, impliqué dans le développement des bonnes pratiques de la nano-santé (web symbiotique) en psychiatrie.

Où en sont les psychiatres, autodidactes en nanosanté ?

- matériels ?
- matériaux ?
- méthodes ?
- milieu ?
- main-d'oeuvre ?

Nous craignons que l'absence d'un soutien clair aux Standards Ouverts comme à l'Interopérabilité (SOI), dans l'Agenda Numérique Européen, crée une regrettable ainsi que dangereuse confusion parmi les citoyens des États membres tout comme parmi les experts de l'autorité souveraine propriétaire de portefeuilles de brevets en bioingénierie ainsi que d'êtres vivants de la communauté Européenne.

La Commission européenne préfère t’elle l'obscurantisme scientifique, ainsi que le déni de la démocratie, à une société de l'information ouverte pour être innovante pour tout un chacun ?

Dans la dernière version de travail publiée, les « Standards Ouverts », garants d'une réelle Interopérabilité (SOI), ont été exclus du paysage tant numérique que politique de l'Europe.

L’association loi 1901 kernel, appelle à la mobilisation en faveur d'une société de l'information ouverte pour être innovante pour tout un chacun.

La suppression des Standards Ouverts est clairement le résultat d'un lobbying intense du secteur des propriétaires, qui base ses rentes sur la surveillance, le contrôle comme la fermeture.

- Que deviennent les Réflexes Cognitivo-Comportementale des propriétaires ?

- Que deviennent les Dispositifs de Sécurité, pour les êtres numérisés vivants dans les web ?

- Que devient la liberté, des êtres numérisés vivants pour les Fournisseurs, Associés et Clients des experts de l'autorité souveraine propriétaire de portefeuilles de brevets en bioingénierie ainsi que d'êtres vivants de la communauté Européenne qui ne respectent pas les Standards ouverts ainsi que l'Interopérabilité (SOI) ?

Les Standards Ouverts sont particulièrement essentiels à la sécurité comme la pérennité d’une saine gestion des lieux de vie des êtres vivants libres, adultes, lucide, capable d’apprendre comme de mettre en oeuvre l’apprentissage, vivant dans des Infrastructure Virtuelle (couple (rue ; web) d'OS web 4.0 ;…) européennes (patients de la nanosanté ; ...).

Leur disparition de l'agenda numérique est une régression vis-à-vis d'une société de l'information européenne compétitive, innovante ainsi qu'ouverte pour tout un chacun afin de permettre l'intégration de tous, de toutes, dans le marché européen.

En pleine discussion sur l'IEF (Cadre européen d'interopérabilité), la publication d'un tel document signifierait que la commission a choisi son camp :

celui de l'obscurantisme ainsi que de l'acceptation des monopoles de fait plutôt que celui de la transparence, de l'ouverture à tout un chacun comme de la saine concurrence, dans les domaines Scientifique, Politique, Industriel.

Comme Joël Monzée je pense que le couple bioingénierie et responsabilité sociale traverse une étape de croissance vers la maturité de la nanosanté en psychiatrie.

Mais ce couple essaye-t-il d'obtenir votre respect ? Si oui, comment ? Est-ce en mettant en raisonnance (démocratique ?) toutes les lignes d'action :

éducation ; Art ; santé ; ... ; justice ; économie ; sécurité
de la communauté numérique (avec bioingénierie) avec celles de la communauté de terrain (sans bioingénierie) ?

Par les kernels d'OS web 4.0, grâce au tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir) il est possible d'obtenir un cadre légal, sécurisé dans la transparence, de façon démocratique pour tout un chacun (patients ; familles ; amis ; ... ; praticiens de santé).

En 2010, je comprend qu'il ne soit pas facile d'être autodidacte en nanosanté, dans la transparence. Beaucoup préfères l'ombre des sectes.

En biodroit il reste encore beaucoup à faire pour tout un chacun.

En biopouvoir, les experts sont informer, les mesures de préventions à développer pour tout un chacun, les moyens de coercition à clarifier, pour tout un chacun, par les Complexes Militaro-Industriels.

Propriétaire de couple (biopuces ; citoyen) ou libristes du web 4.0, exprimez-vous !
avatar
CharlesTrojani

Messages : 15
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 53
Localisation : Marseille, France, Europe

Voir le profil de l'utilisateur http://kernel13.fr.gd/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum